Focus sur le titre “Sache que”

Bon, chose annoncée: du coup, chose faite.
Aujourd’hui nous allons mettre un coup de projecteur sur un des titres de l’EP “schizographie”. Logiquement, je devrais décortiquer tout l’EP comme cela.

On commence avec la piste 4, le titre “sache que”

C’est un des morceaux les plus “barrés” rythmiquement, beaucoup de contre-temps et une ambiance particulière avec un côté un peu “crado” grâce au petit synthé d’intro qui tourne tout le titre.
J’aime bcp le côté organique de la rythmique, porté par des sons de beatbox, et aussi ce côté à contre-temps que l’on peut percevoir via le placement rythmique de certains éléments. La guitare amène un côté puissant et planant, chose nécessaire pour lier l’ensemble.

Si je devais mettre une image sur le titre, je prendrais celle-ci dans les photos que j’ai prises.

IMG_3892
Ensuite, le texte… et là c’est moins évident d’en parler… En général, lorsque j’écris, j’ai très rarement en tête des thèmes à aborder… J’écris un peu de manière automatique et je retouche très peu les textes par la suite. Ce titre a été ecrit comme cela mais en trois phases…
d’abord j’ai « vomi » les deux premiers couplets qui abordent et décrivent le « putain » de paradoxe dans lequel nous évoluons: un monde à 2 vitesses où les valeurs mises en avant me paraissent plutôt futiles mais deviennent limite vitales au vu de la mécanique imposée et acceptée par tous, moi le premier… Cette mécanique, ce mouvement même, met en avant un épanouissement en premier lieu matériel et soit-disant “sécurisant”… j’évoque d’une certaine manière la société de consommation, le modèle de la croissance et le libéralisme, toutes ces doctrines socio-économiques qui sont “la norme” aujourd’hui.
Le refrain est très honnête par contre car il parle de mon ressenti, de mon besoin de poser ma vision des choses comme quelque chose de vital, une sorte d’anxiolyse naturelle… Mais attention, je ne veux pas que l’on pense que je détiens quelques vérités que ce soit, au contraire, cela m’appartient. Je couche ma vision sur papier, son et images, mais cela reste mon regard sur le monde, et il n’engage avant tout que moi.
Le dernier couplet est une succession d’images paradoxales qui expriment la dépendance mutuelle que tout système entretien avec des individus. Sans l’un, l’autre n’existe pas…

voilà le texte et le titre

Consommation consumée, idéaux fracassés
 Egalité à contre-pied, le fraternel a pris sa claque
 Quelques valeurs tronquées pour toujours plus de monnaie
 Les mêmes discours émerveillés et nos têtes se mettent en vrac!
 L'espoir s'est peut-être rallumé, au fond de ta rétine écarquillée
 Fait vivre tes rêves éveillées dans nos yeux d'insomniaques
 La raison a enterré, l'émotion ? Rien à jeter!
 Le gravage de toutes ces données, nos esprits sont mis à sac!
Ref
 C'est ce dont j'ai besoin
 Car maintenant je le ressens
 Critique de l'instant présent
 Car nous avons si peur en demain
Acheté pour être à jeter, écrasé pour mieux [importer]
 Influencé sans influer, le monde est sous aphrodisiaque
 Et dompter le cours des marchés, ou stopper les cours pour usiner
 La grande partie est éclatée et nos coeurs feront "Tic-Tac"
 Chercher la [célébrité], le pardon et l'éternité
 Le tutoriel à appliquer sans réellement de feedback
 Excite les excités, fait danser les paralysés!
 Explose les singularités, le code est égomaniaque!
Ref
 C'est ce dont j'ai besoin
 Car maintenant je le ressens
 Critique de l'instant présent
 Car nous avons si peur en demain
C3
 Sache que tu m'a déjà sauvé même si tu m'as encore tué
 Sache que tu m'as déjà perdu même si tu m'a toujours [voulu]
 Sache que nos idéaux sont liés même s'ils sont toujours opposés
 Sache que nos corps ont goûté à ce que je croyais perdu…

C’est tout pour aujourd’hui.
Merci à ceux qui ont tout lu et qui sont arrivés jusque ici
La suite au prochain épisode… Promis, un truc plus fun la prochaine fois, je mettrai des dessins en ligne.
Sur ce, portez-vous bien !
tchuss

yemguy

Slowdown (#FuDD)

BkWxqAcIgAAufdy.jpg-large
Salut les gens! J’espère que tout va bien par chez vous, que vous profitez bien de ce début de printemps, que la vie est belle et tout et tout et tout…

Bon, on va la jouer cool aujourd’hui, du coup je vous met en lien un titre instrumental signé par mon double maléfique FuDD. C’est un titre inédit, fait de divers bouts de morceaux existants (nirvana, camille, du jazz, de la musique du monde aussi). L’ensemble est très trip-hop dans l’âme, bref, un bon morceau pour se poser. Il est en libre téléchargement, n’hésitez pas à le récupérer pour votre Ipod!

En parallèle, j’ai commencé à faire le tri des autres morceaux signés FuDD pour travailler sur un prochain EP de cette entité. Ce disque sera très downtempo aussi et vu que vous prenez le temps de passer par ici en lisant ces quelques lignes, je tiens à vous remercier directement en vous faisant écouter un des futurs titres en cours de travail. Le son est encore brut, ce n’est pas tout à fait mixé et encore moins masterisé. Pour l’écouter, cliquez sur le lien ICI! Profitez en bien, je laisserai ce lien actif uniquement une semaine environ… Et n’hésitez pas à vous rendre sur le blog de mon double
http://fuddmusic.tumblr.com, mettez le même en marque page sur votre navigateur. Je reparlerai de tout ça par ici dans les mois à venir.

Sinon, pour revenir à nos moutons (c’est à dire yemguy.. enfin moi aussi, c’est un peu fou, je sais) d’ici 15 à 20 jours, je commencerai à faire une présentation de l’EP « schizographie » titre par titre. N’hésitez pas aussi à vous abonnez à ce site, c’est sur la page d’accueil, en haut à droite.
Ma musique est toujours en libre téléchargement, donc n’hésitez pas!
http://yemguy.bandcamp.com

Voilà, c’est tout pour aujourd’hui.
Prenez soin de vous et à vite!

Guilhem