Nouveau clip en ligne! Tout ne va pas si mal

Voila, comme prévu, le dernier clip est en ligne.
C’est du bricolage (comme d’hab) mais qui a de la gueule!

Un grand merci à Nath qui a géré toutes les parties batteries et aussi toutes les captations de sa session d’enregistrement.

Voila les liens du Monsieur pour les curieux -> FaceBook /// Site Web

Merci de faire tourner un maximum la vidéo, je compte sur vous. N’hésitez pas à commenter, réagir, etc… via le site!
Bon visionnage et à bientôt

Preview du Clip "Tout ne va pas si mal"

Yep!

Bon, il y aura d’ici une grosse semaine un nouveau clip en ligne. C’est le titre « Tout ne va pas si mal » qui sera mis à l’honneur et Vous y verrez du pur bricolage, avec tout plein de couleurs et de l’animation à la yemguy… Tremblez Pixar et Dreamwork!!!!

Nath joue de la batterie sur le morceau . Il avait filmé la session et nous l’avons ré-exploité.

Voila son Tumblr et sa page youtube si vous êtes curieux et que vous souhaitez en connaitre plus sur ce monsieur plein de talent.

 

Voila quelques captures d’écran pour vous donner un aperçu du rendu. Tout ne va pas si mal 01 Tout ne va pas si mal 02 Tout ne va pas si mal 03 Tout ne va pas si mal 04 Tout ne va pas si mal 05 Tout ne va pas si mal 06 Tout ne va pas si mal 07Voila, n’hésitez pas à vous inscrire à la newsletter si cela n’est pas fait pour voir ce clip avant sa sortie.

 

A vite yemguy

Article dans Nord Eclair!

Bonjour à tous!

Le 1er mai dernier, j’ai eu droit à un petit article dans Nord Eclair pour parler de ce que je fais et aussi de Roubaix, ville qui me tient particulièrement à coeur.

yemguy - Nord éclair - Mai 2014_4
L’article est en ligne ici. Bon, y’a une petite faute sur mon Blaze (y’a un « i » à la fin à la place d’un « y ») mais à par ça, le contenu est vraiment bien retranscrit.

article-web

Encore merci à Sheerazad.
Bonne lecture à tous!

Focus sur le titre “Sache que”

Bon, chose annoncée: du coup, chose faite.
Aujourd’hui nous allons mettre un coup de projecteur sur un des titres de l’EP “schizographie”. Logiquement, je devrais décortiquer tout l’EP comme cela.

On commence avec la piste 4, le titre “sache que”

C’est un des morceaux les plus “barrés” rythmiquement, beaucoup de contre-temps et une ambiance particulière avec un côté un peu “crado” grâce au petit synthé d’intro qui tourne tout le titre.
J’aime bcp le côté organique de la rythmique, porté par des sons de beatbox, et aussi ce côté à contre-temps que l’on peut percevoir via le placement rythmique de certains éléments. La guitare amène un côté puissant et planant, chose nécessaire pour lier l’ensemble.

Si je devais mettre une image sur le titre, je prendrais celle-ci dans les photos que j’ai prises.

IMG_3892
Ensuite, le texte… et là c’est moins évident d’en parler… En général, lorsque j’écris, j’ai très rarement en tête des thèmes à aborder… J’écris un peu de manière automatique et je retouche très peu les textes par la suite. Ce titre a été ecrit comme cela mais en trois phases…
d’abord j’ai « vomi » les deux premiers couplets qui abordent et décrivent le « putain » de paradoxe dans lequel nous évoluons: un monde à 2 vitesses où les valeurs mises en avant me paraissent plutôt futiles mais deviennent limite vitales au vu de la mécanique imposée et acceptée par tous, moi le premier… Cette mécanique, ce mouvement même, met en avant un épanouissement en premier lieu matériel et soit-disant “sécurisant”… j’évoque d’une certaine manière la société de consommation, le modèle de la croissance et le libéralisme, toutes ces doctrines socio-économiques qui sont “la norme” aujourd’hui.
Le refrain est très honnête par contre car il parle de mon ressenti, de mon besoin de poser ma vision des choses comme quelque chose de vital, une sorte d’anxiolyse naturelle… Mais attention, je ne veux pas que l’on pense que je détiens quelques vérités que ce soit, au contraire, cela m’appartient. Je couche ma vision sur papier, son et images, mais cela reste mon regard sur le monde, et il n’engage avant tout que moi.
Le dernier couplet est une succession d’images paradoxales qui expriment la dépendance mutuelle que tout système entretien avec des individus. Sans l’un, l’autre n’existe pas…

voilà le texte et le titre

Consommation consumée, idéaux fracassés
 Egalité à contre-pied, le fraternel a pris sa claque
 Quelques valeurs tronquées pour toujours plus de monnaie
 Les mêmes discours émerveillés et nos têtes se mettent en vrac!
 L'espoir s'est peut-être rallumé, au fond de ta rétine écarquillée
 Fait vivre tes rêves éveillées dans nos yeux d'insomniaques
 La raison a enterré, l'émotion ? Rien à jeter!
 Le gravage de toutes ces données, nos esprits sont mis à sac!
Ref
 C'est ce dont j'ai besoin
 Car maintenant je le ressens
 Critique de l'instant présent
 Car nous avons si peur en demain
Acheté pour être à jeter, écrasé pour mieux [importer]
 Influencé sans influer, le monde est sous aphrodisiaque
 Et dompter le cours des marchés, ou stopper les cours pour usiner
 La grande partie est éclatée et nos coeurs feront "Tic-Tac"
 Chercher la [célébrité], le pardon et l'éternité
 Le tutoriel à appliquer sans réellement de feedback
 Excite les excités, fait danser les paralysés!
 Explose les singularités, le code est égomaniaque!
Ref
 C'est ce dont j'ai besoin
 Car maintenant je le ressens
 Critique de l'instant présent
 Car nous avons si peur en demain
C3
 Sache que tu m'a déjà sauvé même si tu m'as encore tué
 Sache que tu m'as déjà perdu même si tu m'a toujours [voulu]
 Sache que nos idéaux sont liés même s'ils sont toujours opposés
 Sache que nos corps ont goûté à ce que je croyais perdu…

C’est tout pour aujourd’hui.
Merci à ceux qui ont tout lu et qui sont arrivés jusque ici
La suite au prochain épisode… Promis, un truc plus fun la prochaine fois, je mettrai des dessins en ligne.
Sur ce, portez-vous bien !
tchuss

yemguy

Slam, loop, street-art et attentats poétiques… (Wake Up!)

Attentats Poétiques_23

Le 22 Mars 2014 fut un jour un peu spécial. Dans le cadre du printemps des poètes, la médiathèque de Gaillac avait organisé un atelier d’écriture ouvert à tous avec Eric Cartier en « chef d’orchestre » de ce joyeux méli-mélo de mots et de rencontres.

L’apres-midi, j’ai pu suivre et photographier quelques-uns des « attentats poétiques » perpétrés dans différents lieux de Gaillac.

Voilà quelques petits moments volés avec mon appareil photo!

Attentats Poétiques_2

Attentats Poétiques_4
Attentats Poétiques_15

Attentats Poétiques_18

Par la suite, j’ai pu faire mon deuxième concert en solo en première partie d’Ecart. C’était vraiment un chouette moment, pouvoir jouer dans une médiathèque, c’est quand même pas mal comme lieu, un peu atypique. De plus, on a pu profiter des toiles d’Aurel en guise de décor, la grande classe !

Concert Yemguy 22mars14 - Gaillac

Concert gaillac yemguy_2

Concert Yemguy 22mars14 - Gaillac_4

Concert Yemguy 22mars14 - Gaillac_2

Concert Yemguy 22mars14 - Gaillac_9

Concert Yemguy 22mars14 - Gaillac_10

Concert Yemguy 22mars14 - Gaillac_6

On a fini sur un boeuf « endiablé », sorte « d’open mic » ou certains sont venus poser leurs textes en tout simplicité et avec un talent certain. Bref, on a bien kiffé et je sais que je n’étais pas le seul.

J’ai vendu tous les Cds customs de ma 2ème série et j’ai pu échanger et partager. Un grand merci à Sylvie d’avoir organisé cette journée, merci à ceux qui sont passés, ceux qui ont écouté, ceux qui ont kiffé! On remettra tout ça bientôt, je l’espère.
A vite!

Petits bouts du premier concert…

photo1

Ouverture du Festival Plumiformes à Lautrec le 5 Mars 2014
Premier concert en solo, du coup l’idée c’est d’en garder une trace.
Merci à Alex et Marie (http://www.mariesigal.com/) pour le petit bœuf à la fin.

La vidéo est visible via ce lien! Cliquez ici!!!

Track list:
– Génération 2.0
– Impro
– La vie est absurde (fin instrumentale)

Merci à Aude d’avoir capté ces petits moments.
Et encore un grand merci à Eric et l’equipe du Café Plum

photo2

Nouvel EP "Schizographie" en ligne et en libre téléchargement!

Voilà, on y est! Le deuxième EP est enfin en ligne.

Un Opus écrit et composé entre 2011 et 2013, c’est du 100% « Home Made Home »: des arrangements au travail du son en passant par les visuels.

Ce disque est ma photographie du monde et du quotidien durant cette période. Il évoque aussi la dualité, les barrières intérieures et la quête de soi…
C’est un peu du Rap ou du Slam mais avec une guitare…
Pour faire court: c’est du yemguy .


L’EP est en libre téléchargement, pour l’obtenir il vous faut cliquer sur DOWNLOAD sur le player juste au dessus.
Tous les textes sont en ligne, RDV directement sur la page Bandcamp (cliquez ici) et cliquez sur « Lyric » à côté du titre désiré.

Banniere-newsletter-artwork

Voilà!

Je compte sur vous pour un maximum de partages, n’hésitez pas à faire tourner le son, à en parler autour de vous! Vous êtes mes meilleurs attachés de presse, d’ailleurs, vous êtes les meilleurs tout court!

Allez, bonne écoute et à vite.